ASSOCIATION LE ZEBUPHILE


Newsletter n° 39 MAI 2020



Chers Marraines, Parrains, Donateurs, Donatrices, Adhérent(e)s et autres Ami(e)s,


MADAGASCAR TOUCHÉ PAR LE COVID-19


La découverte des trois premiers cas importés de Covid-19 le 20 mars à Madagascar, nous faisaient craindre le pire quant à la propagation du virus sur l’île. Des transports bondés, des marchés grouillants, des classes d’écoles surchargées autant de vecteurs propices à la diffusion de la maladie.


Fin mars, les autorités malgaches prononçaient l’état d’urgence sanitaire et prenaient des mesures radicales : fermetures des écoles et universités, interdiction des transports, marchés alimentaires ouverts seulement le matin, confinement et couvre-feu dans les villes de Tananarive, Tamatave et Fianarantsoa. Les difficultés d’approvisionnement, la fermeture partielle des marchés ont entraîné un vent de panique et créées une pénurie des produits de premières nécessités et inévitablement une flambée des prix du riz, de l’huile, de la farine etc… rajoutant de la misère à la misère.


UNE SITUATION MOINS PRÉOCCUPANTE…

                                                

                                                              On se presse à la réouverture des écoles

Un mois et demi après, force est de constater que le Covid-19 se propage très, très lentement. A ce jour, 158 cas recensés, 100 guérisons, aucun décès (source : gouvernement malgache) ; c’est fort heureux !

Le 22 avril, les mesures contraignantes, mais nécessaires, ont été assouplies : écoles partiellement ouvertes, cours uniquement le matin et seulement les classes préparant aux examens Bac, Bepc, Cepe.

Masque obligatoire pour tous, fourni par l’école. Les autres classes et les universités attendront une future rentrée à une date pour l’instant inconnue. Marchés, administrations, entreprises et transports urbains fonctionnent eux aussi seulement le matin. Le confinement est maintenu le reste du temps, à partir de 13h, ainsi que le couvre-feu de 21h à 5h. Les marchés sont de nouveau bien achalandés, mais les prix toujours élevés.


                         ET MOKANA, NOTRE REFUGE POUR ENFANTS ?


Anjara, notre responsable à Mokana, a mis en application les mesures de confinement et d’hygiène à l’intérieur de notre Refuge pour enfants. Les enfants ont été confinés, interdiction des sorties et des visiteurs extérieurs, le portail cadenassé jour et nuit. Sensibilisation aux gestes barrières, lavage des mains au savon plusieurs fois par jour. La difficulté est d’occuper les enfants pendant ces journées sans écoles, ni sorties. Le matin est consacré aux révisions et devoirs surtout pour ceux en primaire et qui sont en difficultés à l’école.


          
       Emilson au lavage des mains                                                               Jeux de société et activité cuisine

Anjara s’est transformée en institutrice, aidée par les grands ados Noeline, Emilson ou Miora. Espérons que ces moments de révisions en petits groupes auront été bénéfiques pour nos enfants. L’après-midi, un peu de détente avec les jeux de société et de cartes qu’Anjara a acheté dans l’urgence. Heureusement, la cour est vaste permettant les jeux de ballons et de se dépenser physiquement.

                        Aides ALIMENTAIRES D’URGENCE vers les familles des enfants externes

Nous suivons les 15 familles de nos enfants externes, familles mono parentales et en précarité. Cette précarité soudainement accentuée par l’envolée des prix des denrées et la perte de leurs faibles revenus.

Nous avons mis en place une aide alimentaire d’urgence pour ces familles, 12 kg de riz et 1 litre d’huile par famille, deux distributions ont déjà été faites par Anjara les 3 et 20 avril.

Au total c’est 350 kg de riz et 30 litres d’huile déjà distribués. Malgré le manque de transport urbain, toutes les familles sont venues recevoir leur aide alimentaire. Nul doute que cette contribution de l’Association à ces familles a été fort appréciée en cette période difficile. Elles remercient les généreux parrains, marraines, donateurs et donatrices du Zébuphile qui ont permis le financement de cette action de solidarité. Merci à vous !

                                       

Distribution de riz et d'huile

UN BON PREMIER TRIMESTRE SCOLAIRE, MAIS UN AVENIR INCERTAIN …

Les élèves en terminale et en 3ème qui ont repris les cours dès le 22 avril ne devraient pas être trop pénalisés, leur absence étant relativement courte. Pour ceux du primaire en classe de 9e, 8e et 7e ces fermetures d’écoles vont être préjudiciables, ces enfants étant déjà en difficultés scolaires. J’ai demandé à Anjara de mettre en place, dès que cela sera possible, des cours de soutien qui seront dispensés par une institutrice.

Les résultats du premier trimestre ont été, dans l’ensemble, bons. 22 élèves sur 30 avaient la moyenne. Cette année scolaire sera marquée par le passage d’examen pour une dizaine de nos enfants : 5 jeunes vont se présenter au Bac : Miora, Alexandra, Juliette, Raymondine et Emilson ; 4 élèves au Bepc. Nous espérons le maximum de réussite pour nos jeunes et qu’ils puissent accéder aux études supérieures.

                                                

                                                                               Salle d'étude

  Notre assemblée générale 2020 …


Elle est prévue le samedi 27 juin à Courbevoie, mais elle pourrait être reportée à une date ultérieure suivant les mesures sanitaires qui seront prises début juin.


PARRAINS, MARRAINES, VOUS AVEZ LA POSSIBILITEÉ D’ENVOYER UN COURRIER A VOS FILLEUL(E)S EN PASSANT PAR L’ASSOCIATION QUI TRANSMETTRA VIA INTERNET.





Donatrice, donateur, profitez des derniers jours de confinement pour renouveler

votre don en 2020.

NOUS AVONS TOUJOURS BESOIN DE VOUS !