NEWSLETTER N° 23  (mars 2013)

 

Chers Marraines, Parrains, Donateurs, Adhérents et autres Amis,

 

Voici nos premières news de l’année. Année que nous espérons fructueuse pour vous, les enfants de Mokana et notre Association. Nous entamons 2013 avec l’espoir de bâtir, à notre niveau, un monde meilleur et plus solidaire.

                      

                       L’arbre de Noël trônait en bonne place

Noël, comme chaque année, a été une journée de joie à Mokana. Michella, notre coordinatrice, a procédé à la distribution de cadeaux pour chaque enfant de l’Association. Madame Berthe avait concocté un vrai repas de fête pour la circonstance et pour le jour de l’an.

Merci aux généreux parrains et marraines qui ont contribuées par leurs dons aux repas et cadeaux de Noël.

Bûches pâtissières, miam, miam !

Cette année nous n’avons pas pu acheminer de colis de Noël vers Madagascar, n’ayant pas trouvé de voyageurs se rendant sur place à cette période. En espérant mieux faire fin 2013.

Le second semestre 2012 a vu des départs, mais aussi l’arrivée de nouveaux enfants que l’Association a pris en charge.

La fratrie de Mokana s’est agrandie avec la venue de Violette âgée de 15 ans. Orpheline de père et ensuite de mère en novembre. Sa situation familiale nous avait été signalée par l’institutrice, nous demandant si nous pouvions la recueillir. De plus elle avait fait un malaise en classe, ne mangeant pas tous les jours. Violette fréquentait l’école publique, Michella l’a maintenant inscrite au collège Saint-François-Xavier en classe de 4ème.

Violette

L’Association a également accueilli en externe (les enfants vivants dans leur famille) :

               

       Fetra                                                     Adrienne

Fetra, un garçon âgé de 8 ans, dont la famille est en grande difficulté.Il est scolarisé à l'école adventiste de Fianarantsoa et en classe de 9ème.

Adrienne, âgée de 9 ans,vit avec ses deux parents et son grand frère.

Jessica

Jessica est âgée de 7 ans. La maman travaille comme aide dans un petit salon de coiffure et élève seule ses enfants.

Du côté des départs de l’Association nous avons : Pierre, Gabriel, Rondro, Fara et Téna, tous enfants externes. Pierre, Gabriel et Rondro, toute la famille est partie vivre à la campagne qui se trouve à une centaine de km de Fianarantsoa vers Ambositra. C'était déjà difficile pour Michella d'aller une fois par mois payer l'écolage pour Gabriel et Pierre, leur école étant située en brousse (à deux heures de route), mais maintenant c'est encore bien plus loin ! C'est bien dommage pour ces enfants qui s'appliquaient bien à l'école et que notre Association soutenait matériellement et socialement, mais impossible de suivre sérieusement une famille installée aussi loin. Fara et sa maman ont quitté Fianarantsoa pour s'installer dans la capitale Tananarive. Téna a suivi son père, parti en brousse.


Quelques réflexions sur les notes scolaires du 1er trimestre que les parrains et marraines ont déjà reçues depuis plusieurs jours.


Pour nos enfants en petite section à l’école Saint-Charles, les résultats sont très positifs. Sur nos 11 élèves, 2 sont un petit peu sous la moyenne. C’est le fruit du travail de Michella qui surveille les devoirs le soir. Des difficultés pour Christien, Fidelis et Menja. Ces trois garçons qui ont rejoint le collège Saint-François-Xavier cette année et qui étaient scolarisés avant à Maria Manjaka, ne semblent pas au niveau d'excellence de SFX. Ils avaient tous de bonnes notes avant. Donc, en accord avec le directeur de SFX, nous les avons fait descendre d'une classe, en leur expliquant que ce n'était pas une brimade, mais au contraire le moyen pour mieux réussir !


Nos 3 élèves de l’école Adventiste, Raymondine, Fetra et Daniella ont brillé. Mention à Raymondine, 1ère sur 41. Mais aussi à Jessica 2ème sur 42 élèves et à Rado 2ème de sa classe, tous les deux à l’école Maria Manjaka.

Côté matériel, la toiture de notre refuge pour enfants comporte de nombreuses fuites. En ce moment à Madagascar c’est la période des pluies et des cyclones qui ne font qu’accentuer les dégradations causés par ces fuites. Nous allons faire intervenir une entreprise afin de remplacer la totalité des tôles du toit soit 100 m2. Cela devient urgent et impératif. Le cyclone Haruna vient de traverser le sud de Madagascar, des dégâts à Fianarantsoa, mais Mokana a été épargné.

Un ami de Jean-Pierre, de passage à Mokana nous a fait un compte rendu de l'état des lieux concernant l'installation voltaïque. Bonne nouvelle, les panneaux solaires que l'on croyait foutus fonctionnent encore, ce sont les terminaux qui sont hors d’état, onduleur et régulateur. Pour des raisons de sécurité il nous faudra prévoir un nouvel emplacement du matériel dans le nouveau bâtiment. Une estimation globale de ce que coûterait la réinstallation est en cours.

Merci de votre soutien

Amitiés à tous, à bientôt

Patrick et Isabelle

avec la complicité d’Irène, Françoise et Jean-Pierre