20/04/08

Chers Parrains, Marraines, Donateurs, Adhérents et autres amis,

Fêtes de Pâques
à Saint-Charles

Plus rien ne nous arrête : après les résultats scolaires aux Parrains voici déjà la Nouvelle Newsletter.
Ce début d'année était placé sous le signe des Catastrophes. Lors de mon séjour en février, il y a eu 4 cyclones sur Madagascar qui n'ont pas eu l'air d'émouvoir les médias français. Pourtant, il y a eu 140 morts et des milliers de sinistrés sur place. Cela m'a permis d'apprendre la marche en crabe, dos au mur pour ne pas m'en voler. A Mokana, nous avons eu que quelques panneaux solaires endommagés ; rien de grave, nous en avons encore en stock mais le plus dur est de trouver un installateur.
Parmi les enfants de Mokana, il y a eu quelques changements. Cela a commencé avec Miora qui, jusqu'à Noël, était une enfant de l'extérieur, elevée seule par un père chômeur. A la rentrée, ne la voyant pas retourner à l'école, Michella a fait des recherches et nous avons appris que le papa était parti, la laissant chez une tante. En février, nous l'avons donc récupérée ; elle habite maintenant à Mokana et elle est retournée à l'école.

Deuxième surprise : nous avions retrouvé, l'année passée ,la trace de la mère de Rondro qui avait abandonné sa fille ,quand celle ci avait trois ans .Depuis elle a refait sa vie avec un travailleur agricole dont elle a eu deux enfants. Nous avions emmener Rondro à la ferme pour Noël pour qu'elle fasse connaissance avec sa nouvelle famille. De retour à Mokana, elle a fait deux fugues en deux mois pour retrouver sa mère. Nous avons donc décidé de la laisser sur place à la ferme jusqu'aux grandes vacances. Si tout va bien entre eux , nous l'inscrirons, l'année prochaine, dans l'école du village. Pour le moment, elle fait 10 kms à pied aller et retour pour continuer l'école où elle était inscrite. C'était trop tard pour un changement mais elle semble heureuse même dans ces conditions. Nous suivrons tout de même son cas de très près pour qu'elle ne devienne pas la nounou de ses deux demi-frères., ou la domestique de la maison . Pour le moment, nous avons gardé le droit de garde pour elle.
A part cela, nous avons de nouveau reçu deux visites de Parrains .Un couple pour les jours de Pâques et une toute nouvelle Marraine ces jours-ci.

Pâques à Mokana
La Marraine de Pâques ! Michela et marraine au marché Parrain en cuisine
 
Préparation des oeufs Préparation pour la fête

Devant le nombre de courriers perdus ,et de colis qui n'arrivent pas à Mokana,
les Parrains sur place à Pâques ont eu une idée lumineuse : ils ont contacté l''Alliance Française de Fianarantsoa qui est d'accord pour recevoir les courriers simples en faveur de Mokana ( pas de colis, ni de recommandé) !
Ils sont formidables !!! C'est la sous-directrice Violaine Remy Roi qui s'occupe de cela. Merci à elle de notre part à tous et merci aux parrains qui se sont occupés de cette démarche. Notre adresse postale devient donc :

ALLIANCE FRANCAISE DE FIANARANTSOA
courrier MOKANA , pour (suivi du prénom de votre filleul(le)
Quartier Tsianolondroa , Fianarantsoa 301 Madagascar

Je n'arrête pas de dire mon ravissement devant l'implication de beaucoup de Parrains. Une personne harcèle son comité d'entreprise pour venir en aide à Joseph, notre instituteur dans le Sud. Une autre, dès le début de son engagement à nos côtés, est devenue une véritable ambassadrice (et donatrice) de l'association, tapant à toutes les portes dont celle du Lions Club, pour trouver les moyens de réaliser les différents projets. Je salue aussi ceux qui donnent de leur temps pour la collecte de médicaments ou pour m'aider dans la rédaction des demandes d'aide ou autres courriers sans parler de l'aide précieuse des donateurs. D'ailleurs avec l'ombre qui plane sur "la filière RIZ "et avec l'augmentation de 50% prévue pour la nourriture de base à Madagascar, ce sera grâce à tous vos dons que nous parviendrons à boucler les finances de 2008.
Dernière nouvelle : la Marraine qui a financé les vacances à Tulear l'an passé vient spontanément de se proposer pour cette année. Nos 40 enfants pourront donc de nouveau partir en vacances avec notre partenaire Bel Avenir. Elle est pas belle la vie !

Pic nic du Lundi de Pentecôte

Sur cette note optimiste, je vous quitte en espérant n'avoir pas trop abusé de votre temps.

Amicalement.

Irène

d'autres photos

La cour refaite avec sa marrelle Madame Nirina en apprentissage Les marchands devant la porte de Mokana La Marraine d'Avril à la rentrée des classes