NEWSLETTER N° 21


 Chers Marraines, Parrains, Donateurs, Adhérents et autres Amis,


Voici la newsletter de printemps et plus précisément le récit de notre séjour à Mokana.

Nous sommes donc partis à Madagascar les 15 premiers jours d’avril, un voyage qui devait nous permettre de passer quelques jours de farniente, après avoir fêté Pâques avec les enfants de Mokana. Nous étions chargés de petits colis et courriers que nous avaient confiés les Parrains et Marraines, ainsi que 10 kg de médicaments.

Lors de ce voyage, nous avions prévu de concrétiser "l’achat du droit au bail" de la maison de Madame Juliette et de son mari, les voisins de l’orphelinat situés dans la cour même de celui-ci et qui désiraient vendre leur bien.

                                  

La maison de Madame Juliette

Cet habitat de 90 m² permettra de créer une salle d’études et d’avoir un espace supplémentaire de vie pour les enfants. Le projet pourrait inclure également un étage où des chambres d’accueil à court terme et à faible coût seraient réservées pour les parrains, marraines et adhérents de passage, qui le souhaiteraient.
Pour les fonds, une souscription fut lancée afin de financer ce projet sans toucher à l’argent des parrainages et des dons pour le fonctionnement de Mokana.

Tous les membres du bureau, le parrain Hervé (toujours présent!) et des donatrices et donateurs se sont mobilisés, Valérie, Edith et Bernard, Andrée et Michel, Mireille et Jean-Pierre, pour compléter la somme de 10.000 euros nécessaire à l’achat du bail et aux frais notariaux et d’enregistrement. Aucun argent n’est sorti de la comptabilité de l’Association.

Rendez vous était pris le 6 avril chez le Notaire pour la signature du bail emphytéotique de 99 ans.

Nous savons qu’à Madagascar rien n’est simple, rien n’est carré, même quand on pense que tout est bordé.

Sur place, surprise…le vendredi matin, pas d’argent arrivé à la BFV-SG, notre banque local. Le mardi matin … idem. Donc adieu les quelques jours de tourisme prévus pour découvrir la région!

Ceci nous a permis de faire la connaissance de quelques enfants "extérieurs", Mamitahina, Larrissa, Emilson, Daniela, que nous n’avions pas côtoyés durant nos deux visites auparavant sur place (à part nos filleuls évidement!).

Après trois déplacements à la banque BFV-SG, un déplacement à la mairie pour faire certifier le projet de bail et trois déplacements chez Maître Alphonse Ramanantsoa, notaire à Fianarantsoa, le jeudi 12 avril nous avons pu enfin signer l’achat du droit au bail. L’Association "Le Zébuphile" a donc pleine jouissance des lieux.

 Nous avons quand même fait une fête digne de ce nom pour Pâques. Grâce à la générosité de notre Marraine Hélène, toujours fidèle au poste, les enfants de Mokana ont eu un repas bien amélioré le dimanche de Pâques avec distribution d’œufs en chocolat faite par Patrick…DONC BONHEUR!

                          

                                    Le repas de Pâques                  Belles assiettes bien garnies


Nous avons aussi rencontré le Père Zocco qui est toujours sur place au Centre De Soins de Fianarantsoa, malgré son grand âge. Nous lui avons remis 10 kg de médicaments (dont la date de péremption était proche de fin 2012) de la part de Joël, qui est toujours sur la brèche pour la récolte de médicaments, dans sa ville de Bruxelles, même s’il n’est plus parrain.

L’action de remettre chaque année 50 kg de médicaments au Centre De Soins du Père Zocco permet aux enfants de notre Association de bénéficier de soins gratuits. Merci à Joël!

 Emilson et sa maman

  

Pour les donateurs, adhérents et autres amis qui n’ont pas reçu les résultats scolaires, les enfants dans l’ensemble, ont des résultats satisfaisants, quelques fois très bien… comme les petits qui sont encore en primaire et qui travaillent sous la surveillance de Michella. A part la petite Noëline, mais maintenant nous avons une explication, A l’école les autres enfants la raille à cause de son physique. Nous lui avons fait comprendre qu’avec son intelligence, elle peut "moucher" ses copines. Michella est également intervenue auprès des instituteurs pour les sensibiliser sur la situation. En tout cas sur place, avec les enfants de Mokana, Noëline n’a aucun problème. Nous étions, comme Irène, assez surpris par les notes des grands garçons qui fréquentent l’école Maria Manjaka, ils ont tous perdu quelques points sur leur moyenne et ceci malgré la présence d’Osnie, leur répétiteur… qu’ils aiment bien. Mais si cela continue, pourquoi payer une personne qui ne fait pas avancer les enfants dans leurs études. Si c’est pour leur payer "un copain" cela s’arrêtera au troisième trimestre.

Parlons de notre filleul Léonce et de son frère Joseph-Alain, nous sommes assez découragés par leur manque d’entrain dans les études, ceci contrairement à leur grand frère Edouard, qui devient "un aigle" en classe de première, Nous espérons (comme sa marraine Paule) que cela continue.


Autre nouvelles des enfants:


Lolona est partie la fleur au fusil pour affronter la dure réalité de la cuisine de l’hôtel Le Zomatel.

Le stage durera 3 mois, si elle donne satisfaction, elle pourrait être embauchée. Nous croisons les doigts, nous lui avons dit de s’accrocher, c’est une chance pour elle si il y a une embauche à la clé,

Nous lui souhaitons que du bien,


Sendra embauché à la menuiserie, il fabrique des meubles, semble donner pleine satisfaction, donc parfait!

Hery

Hery, en fin d’apprentissage ouvrage métallique-ferronnerie. Selon les dernières nouvelles a une proposition de travail pour la suite de son stage de cet été, chez un patron ou il avait déjà fait trois stages en deux ans. Donc croisons les doigts pour lui,


Rondro, nous avons eu de sérieux problèmes avec cette petite, ainsi qu’avec sa mère… qui, elle ne comprend pas qu’on ne laisse pas vivre une petite en paix à 14 ans. Elle-même a bien eu sa fille à 15 ans, Enfin pour faire court, Rondro est retournée chez sa mère (la mère qui travaille comme ouvrière agricole, à 3 heures de route de Fianarantsoa + 2 heures à pied) donc nous suivons cette famille, ce dernier trimestre pour la scolarité. Mais avec peu d’espoir pour un futur radieux.

Commentaire d’Irène: «Quel dommage de voir cette petite Rondro, radieuse dès son arrivée dans l’Association au départ en 2005 et toujours aussi gaie et souriante, en plus de ses facilités à l’école, Quelques fois les placements "en famille" ne sont pas très bénéfiques».


Faly et Fara (frère et sœur), je pense pouvoir reprendre les mots d’Irène, ce n’est pas la meilleure solution le placement en famille. Ces enfants vivent dorénavant avec leur mère à l’hospice.

A part cela, nous avons eu la visite d'une grand mère avec son petit fils de13 ans prénommé Eddy,

Eddy est en 5ème, donc bien dans le parcours, mais ses moyennes sont assez peu incitatives pour le prendre. Il va falloir qu'il fasse des efforts ce dernier trimestre pour être admis.

 

 Fidélis, Tahiry, Francky

Finissons sur une note optimiste, même si à Madagascar, il n’y a rien qui puisse faire sourire en ce moment. Le drapeau est en berne sur l’économie, les prix flambent, les diverses multinationales accaparent les terrains pour l’extraction de leurs minéraux, MAIS les enfants ont passé une super journée à leur adresse favorite : le Lac Hôtel ! Donc matinée pédalos, baby-foot, balançoires, suivi du repas au restaurant, comme de vrais touristes ! C’était le bonheur pour eux !


                                   

                              Rosette, Miora, Mbinina                Joseph-Alain et Francky


 Au restaurant, comme les touristes !

 


Amitiés à tous, à bientôt.


Patrick et Isabelle

avec la complicité d’Irène