Chers Parrains , Marraines , Donateurs , Adhérents et autres Amis ,

Voici le texte qu'a fait JOEL , le parrain qui était sur place à Noel ,avec Helène notre Marraine qui fêtait son deuxième 25 Décembre avec les enfants .
C'est eux qui ont entièrement financés les travaux dont il est question . De mon coté ,j'avais fait déjà une souscription pour faire les travaux sur la toîture , qui à ce jour est renovée à 80% ; J'autorise les travaux , en fonction des aides que les PARRAINS ET DONATEURS me procurent , mais je pense que nous arriverons bientôt au bout de ce chantier .
Donc ,je suis ravie de vous faire connaître les impressions d'une autre personne sur les problèmes de tous les jours à Mada ,et sur les enfants de Mokana .
C'est lui aussi qui a choisi la plupart des photos de son reportage .
Je tiens seulement à vous parler de Sandra , qui nous a fait bénévolement ,chaque Samedi durant trois mois, des ateliers d'activités artistiques à Mokana .
Les enfants ont adorés et attentent avec impatience qu'elle revienne en Septembre prochain . Encore un grand merci .
Et la bonne nouvelle , nous aurions trouvés la nouvelle fée du logis , Madame Ange ,qui fait l'unanimité autant auprès des enfants ,que des Parrains qui ont fait sa connaissance , durant leur séjour en Décembre .
Je vous souhaite bonne lecture ,et vous recontacterai début Avril ,quand je reviendrai de mon séjour habituel à Madagascar .
Amiticalement , irène

Sandra à droite Déco de Noël Origami

Je suis parti en vacances trois semaines à Mokana 2 avec comme but de moderniser la salle de bain des filles et le hall d'entrée. Je désirais placer du carrelage sur le sol et sur les murs de ces deux pièces.

Après une arrivée tardive à l'aéroport de Tana et une nuit trop courte, Olivier (le mari de Michella) et moi avons commencé une course contre la montre! Nous avions une journée pour acheter tout ce dont nous avions besoin pour effectuer les travaux à Mokana 2. En effet, à Fianarantsoa, la plupart des marchandises que nous allions devoir utiliser ne sont pas disponibles.

A Fianarantsoa, il n'existe qu'une vingtaine de sortes de carrelages tous plus ringards et de mauvaise qualité les uns que les autres! Notre première mission fut d'en acheter à Tana. Début d'après-midi, nous avions trouvé notre bonheur. Notre deuxième mission pouvait commencer, c'est à dire expédier de Tana à Fianarantsoa (400 km et 10 heures de route) la tonne et demi de carrelage que nous venions d'acheter. La nuit même deux taxis brousse transportèrent notre commande qui fut livrée à l'association le lendemain matin à 8h00. Chapeau les Malgaches!

Le deuxième jour, après avoir accueilli Hélène (la marraine de Lala et de Hary) qui venait passer deux semaines sur place, nous avons continué ensemble à faire quelques achats (colle spéciale carrelage sur carrelage, peinture pour salles de bain,...). Ensuite après les dix heures de route nous avons rejoint notre hôtel qui est juste devant Mokana 2.

Le troisième jour (vendredi) coïncidait avec le dernier jour de classe des enfants avant les vacances de fin d'année. Au matin, j'ai commencé à enlever le vieux carrelage existant dans la salle de bain des filles. Vers midi les premiers enfants sont arrivés. Très vite Ravello (15 ans) et Christien (12 ans) se sont montrés très intéressés par ce que je faisais. Durant l'après midi, Christien m'a demandé spontanément pour pouvoir casser les carrelages. Après avoir reçu les "mesures de sécurité", il commença à travailler. Ravello, sans que je demande quoi que ce soit, emboita le pas à Christien. Vers dix-sept heures, Hery (15ans) et Sendra (17 ans) rentrèrent de l'école. Eux aussi spontanément se joignirent à nous et commencent à travailler! L'équipe gagnante était formée!!! On ne se quitta plus de toutes les vacances!

Joël et ses troupes

Le lendemain, quand je suis arrivé à huit heures du matin, je n'en croyais pas mes yeux. Il n'y avait plus de carrelage dans la salle de bain! Sans rien leur demander, tous les quatre avaient commencé à travailler une heure et demie plus tôt! Je peux vous assurer qu'ils étaient drôlement fiers de leur travail!!! Ensemble, nous avons ensuite dépendu les portes et les fenêtres à fin de les poncer. Tous les garçons se sont mis spontanément à aider (même les petits et parfois quelques filles). Pendant presque trois jours, ils seront entre six et dix à poncer durement, le tout entrecoupé de jeux et de moments de détente bien mérités....Très vite j'apprend à Hery (dernière année d'étude en bâtiment) comment il faut préparer le ciment colle et comment il faut placer le carrelage. Dans les jours qui suivent, la plus part des enfants ont appris comment faire....

Deux super électriciens de la Jirama (EDF en France) sont venus travailler plus d'une semaine pour nous. Ensemble, on avait décidé d'enlever toute l'installation électrique existante (en apparent sur les murs) des deux salles de bains, cuisine et hall d'entrée. Tout fut remplacé par du matériel neuf et les nouveaux fils furent encastrés dans les murs! Au passage on remplaça le tableau avec les fusibles. De son côté un menuisier a remplacé trois vieux chambrants! Les garçons se sont beaucoup intéressés à ces travaux.

Le chantier et le résultat
Pendant ce temps-là, Hélène rechercha avec Michella une nouvelle "maman" pour les enfants. C'est ainsi que nous avons fait la connaissance d'Ange, une jeune dame très sympathique, qui fut engagée. Dans le passé, elle s'était déjà occupée activement d'enfants. Elle possède donc une belle expérience. Hélène alla aussi acheter les derniers cadeaux de Noël qui manquaient et prépara très très activement la fête du vingt-cinq décembre. Ce jour-là, presque tous les enfants et certaines mères/grand-mères d'enfants extérieurs se retrouvèrent à Mokana 2 pour faire la fête. Après la distribution des cadeaux, les petits garçons nous ont conviés à une démonstration de danse "smurf". Les filles avaient préparé depuis plusieurs jours toute une chorégraphie de danse. Les deux plus grands garçons nous ont fait un show de kung-fu. Une journée de joie et de bonne humeur qui restera gravée à jamais dans nos mémoires...
Hélène en pleine action
Distribution de Noël avec Joël Mme Ange
Vos filleuls La fête
Lolona aussi !

Entre temps les enfants, qui sont hyper motivés, font avancer le chantier à toute allure. Olivier et Michella, pour des raisons personnelles doivent faire un rapide passage à Tana. Hélène et moi en profitons pour leur demander de ramener 350 kilo de carrelage pour la salle de bain des garçons, ce qui n'était pas prévu au départ. A partir de ce moment là, j'ai divisé le travail en deux équipes de deux. Une pour la salle de bain des garçons et l'autre pour le couloir. Très vite Fidélis (13 ans) et Menga (11 ans) vinrent me demander de manière tout à fait volontaire pour rejoindre l'équipe du couloir. Nous étions donc sept!

Le premier janvier était un jour de repos pour tous! Malgré cela, les enfants ont eu peur qu'on ait pas tout terminé à temps. Ils se sont mis tous seuls à travailler l'après-midi. Je n'ai pas eu le choix, j'ai été contraint de suivre le mouvement!

Deux jours avant mon départ pour Bruxelles les enfants sont retournés à l'école à l'exception de Ravello, Fidélis, Christien et Menga (11 à 15 ans) qui sont restés avec moi. Ils ont travaillé les deux jours de manière rapide et super professionnelle! Bravo!

Malheureusement, quelques heures avant la fin, le disque du découpe carrelage électrique acheté à Tana a rendu l'âme ce qui nous a empêché de placer les vingt derniers carrelages d'un mur du hall d'entrée. Dommage car sinon, tout était terminé!

Plusieurs soirs, après le retour en France d'Hélène, je suis allé avec l'ordinateur de l'organisation et un cd rempli de diaporamas qu'Hélène et moi avions préparé. Les filles et les garçons en étaient plus qu'extrêmement friands. Nous avons ainsi visité le monde tel qu'il est et qui est souvent loin de leur propre monde. On passait du grand canyon, aux fjords de Norvège en passant par les déserts de Namibie... On a découvert les baleines, les pingouins, les lions,...La palme incontestée revient aux diaporamas qui présentaient des paysages de neige (ce qu'ils ne connaissent pas)!

De ce séjour, je garde en mémoire des enfants heureux qui jouent dans la cour de Mokana 2 (c'est normal, c'est leur âge), mais aussi et surtout des enfants affectueux qui ont envie d'apprendre à connaître le monde qui les entoure. Des enfants qui ont envie de se mobiliser autour de projets porteurs comme celui que nous avons fait durant trois semaines. Je me souviens tout particulièrement de Ravello (un garçon de quinze ans très petit et assez frêle) qui ne voulait jamais arrêter de travailler quand je lui demandais! Le premier janvier, il a dormi jusqu'à midi. A deux heures de l'après-midi, je lui ai demandé de ne pas travailler et d'aller jouer. Il a refusé! Il voulait absolument travailler!

Au départ, cette rénovation était mon projet. A la fin c'était leur propre projet et surtout leur propre réalisation dont ils sont, je peux vous l'assurer, vraiment très très fiers. En plus maintenant, ils respectent le matériel car ils savent que ce n'a pas toujours été facile de le placer. Le mot de la fin c'est Hery qu'il l'a prononcé: "Mokana 2 c'est notre hôtel six étoiles à nous!!!